Les prénoms en néon

Marie-Louise Mignot est née à Paris en 1712.Elle est, par sa mère, la nièce de Voltaire, qui devient son tuteur à la mort de son père. Après avoir épousé Nicolas-Charles Denis en 1738, commissaire ordinaire des guerres, elle garde le nom de Madame Denis, sous lequel elle sera alors connue. A la mort de son mari en 1744, elle ouvre un salon avec Voltaire et devient sa gouvernante. Un an après, leurs rapports deviennent amoureux et elle emménage chez lui. Ils s’installent en 1755 à Genève, puis ensuite à Ferney, où ils résident dans ce qui est aujourd’hui le Château de Voltaire. Héritière du château, elle vend la propriété à la mort de celui-ci en 1778 et retourne vivre à Paris.

C’est en 1740, à 28 ans, que Frédéric II devient roi de Prusse, petit royaume morcelé. Stratège militaire hors-pair et « despote éclairé », il est également passionné par la littérature française et rêve de converser avec Voltaire. Naît alors une correspondance entre les deux hommes. A la mort d’Emilie du Châtelet, Voltaire, désemparé, accepte l’invitation de Frédéric II et part s’installer à la cour de Prusse pendant deux ans. Après des débuts euphoriques, leur relation amicale se détériore et Voltaire repart en France. Sur le chemin, Frédéric II le fait arrêter à Francfort pendant un mois afin de récupérer un livre de poésie qu’il lui avait donné et dont il craignait que Voltaire en fasse mauvais usage.

François-Marie Arouet, dit Voltaire, est né en 1694 à Paris. Ecrivain et philosophe français, c’est une grande figure du siècle des Lumières qui a lutté toute sa vie contre l'injustice et l'intolérance et a plaidé pour l'égalité. C’est aussi un grand humaniste qui s'est battu contre le fanatisme religieux et pour la liberté d’opinion. Du théâtre aux poèmes, en passant par des ouvrages philosophiques et des contes célèbres comme Lettres philosophiques et Candide, il signe des œuvres nombreuses et variées. Tout au long de sa vie, Voltaire côtoie les grands de ce monde et les monarques, comme le roi de Prusse Frédéric II qu’il rejoindra à Berlin en 1749 à la mort d’Emilie du Châtelet, l’amour de sa vie. Après que leurs relations amicales se soient finalement détériorées, il quitte Berlin en 1753 et s’installe à Genève puis à Ferney, avec Marie-Louise Mignot sa gouvernante et compagne. Il acquiert alors ce qui est aujourd’hui connu sous le nom du Château de Voltaire, et restera près de 25 ans à la frontière franco-suisse. Il retourne à Paris en 1778 où il mourra cette même année.

Émilie du Châtelet est une femme de lettres française née en 1706 à Paris. Issue de la riche noblesse, elle reçoit de son père la même éducation qu’un garçon. Fait rare à l’époque, elle saisit cette opportunité pour s’initier à de nombreux sujets comme les langues, les disciplines scientifiques, l’équitation ou le théâtre. En 1733, à l’âge de 27 ans, elle rencontre Voltaire. Alors en disgrâce suite à la publication de ses Lettres philosophiques, il part la rejoindre dans un château qu’elle possède à Cirey-sur-Blaise, en Lorraine. Ils partageront une liaison pendant 15 ans et resteront unis notamment par leur passion pour la philosophie. A la mort prématurée d’Emilie en 1749, Voltaire prendra soin de publier la traduction qu’elle avait faite du traité de Newton, Les Principes, qui restera une référence jusqu’à la fin du XIXème siècle.